personne pratiquant le canyoning devant une cascade

Nos conseils pour votre première descente en canyoning

Vendredi 30 juillet 2021 - Yves ZE Bocoum

Vous souhaitez découvrir et explorer de magnifiques environnements et milieux naturels transformés au fil des siècles par les éléments ? Et tout cela de manière originale, divertissante et intense ?

La discipline sportive combinant parfaitement ces deux aspects est sans aucun doute le canyoning. En lisant cet article vous saurez tout ce qu’il y a à découvrir sur le déroulement de ce sport, que ce soit en amont ou pendant l’activité, ainsi que les différents spots en France où le pratiquer.

Qu’est-ce que le canyoning ?

Considéré comme étant l’un des sports les plus complets, le canyoning est une activité sportive de plein air. Il regroupe en une seule activité des disciplines comme l’escalade, la randonnée pédestre, la spéléologie et certains sports aquatiques comme la randonnée aquatique et la nage en eaux vives. En général, l’activité consiste à prendre son départ en hauteur dans les montagnes et à progresser en descendant dans le lit d’un cours d’eau.

Que faut-il savoir avant de réserver son activité ?

A partir de quel âge ?

Habituellement, le canyoning peut être pratiqué par des enfants dès l'âge de 6 ans. Dans ce cas, un parcours adapté pourra leur être proposé pour qu’ils puissent profiter comme il se doit de l’activité. Mis à part cette exception, l’activité est ouverte à tous les âges.

L’activité est-elle praticable par tous ?

A cause du caractère intense et éprouvant de l’activité, les femmes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse, ne pourront pas en profiter. En ce qui concerne les personnes présentant un handicap physique ou mental, ils seront éligibles aux activités handi canyoning, adaptées à leurs besoins. Ils bénéficieront d’un accompagnement spécifique durant le parcours. De plus, les enfants de moins de 12 ans non accompagnés d’un adulte ne seront pas en mesure de pratiquer l'activité.

Quels sont les différents niveaux de parcours ?

La FFME (Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade) a mis en place un système de cotations pour donner un niveau de difficulté à chaque parcours de canyoning. Il existe aujourd'hui 7 niveaux de difficulté croissante :

  • Niveau 1 - Très facile : il s’agit d’un parcours qui ne dispose ni de saut, ni de toboggan, ni de parois verticales, et il est facultatif de savoir nager.
  • Niveau 2 - Facile : celui-ci comprend peu de rappels, de passages d’escalade accessibles, des sauts simples et la nage en eau calme inférieure à 10 mètres de long.
  • Niveau 3 - Peu difficile : exécution simple, marche parfois technique sur des appuis, rappel inférieur à 30 mètres, la nage ne dépasse pas 30 m en eau calme, le courant est faible et les sauts d’exécution sont simples, de 3 à 5 m.
  • Niveau 4 - Assez difficile : ce parcours contient des rappels de 30 mètres et plus, de l’escalade, de grands toboggans et des sauts de 5 mètres ou plus. Le courant y est moyen.
  • Niveau 5 - Difficile : parcours disposant de supports glissants, des progressions en rappel sur parois, sauts entre 8 et 10 mètres, et la présence de siphons.
  • Niveau 6 - Très difficile : il s’agit d’un parcours ayant des franchissements à effectuer et où la progression est très difficile, les supports sont glissants ou instables, les courants forts, et les siphons sont techniques.
  • Niveau 7 - Extrêmement difficile : il s’agit du dernier niveau de parcours avec notamment un débit allant de très fort à extrêmement fort, la visibilité est limitée et les obstacles sont fréquents. Les mouvements d’eau sont violents et les siphons très techniques.

Quels équipements seront à votre disposition ?

Voici les éléments qui vous permettront de profiter de votre activité en toute sécurité et qui vous seront fournis par votre moniteur / guide.

  • une combinaison spéciale faite en néoprène adaptée et imperméable à l’eau, favorisant une bonne liberté de mouvement.
  • des chaussures de canyoning imperméables à l’eau, et confortables. Adaptées pour avoir une bonne adhérence au sol.
  • un casque pour être protégé.e d’éventuels chocs pendant la descente.
  • un harnais permettant de s'assurer lors des passages plus techniques au cours de la descente, sur corde par exemple. Il dispose aussi d’une jupe protégeant le fessier pendant les glissades.
  • un sac à dos pour y mettre des cordes, des bidons d’eau, une corde de secours, un sifflet de signalisation, une fusée de détresse, un téléphone mobile étanche, une trousse de premiers secours, de quoi manger et des vêtements de rechange.

Y a-t-il une limite de poids ?

Il n’y a pas de limite de poids officielle pour la pratique du canyoning. Cependant, pour profiter pleinement de l’activité, il est conseillé pour les enfants de 12 ans ou moins de faire au minimum 40 kg. Auquel cas ils pourraient avoir une sensation de froid rapidement et n'apprécieraient pas l’activité.

Certains prestataires imposeront également une limite maximum de poids (autour de 100 - 120 kg) pour sécuriser l'activité au maximum.

Renseigner ses mensurations

Afin que le staff puisse préparer l'équipement le plus adapté pour vous, il est indispensable que vous renseigniez vos mensurations (taille, poids et pointure) au cours de votre réservation.

Les restrictions alimentaires

Durant la pratique du canyoning, l’on peut être appelé.e à effectuer plusieurs efforts soutenus. De ce fait, l'on dépense énormément d’énergie. Il est donc important de ne pas négliger son alimentation. Prévoir ainsi un repas complet et consistant en amont et soigner son hydratation tout au long de votre descente. N'oubliez pas non plus vos encas pour les petits creux !

Ce que vous devez ramener !

Les affaires à ramener par vos soins sont peu nombreuses. Il vous faudra avoir une serviette, un maillot de bain, une bouteille d’eau, des en-cas et des chaussures de sport. N'oubliez pas non plus vos vêtements de rechange, vous risquez de prendre un peu l'eau ! Renseignez-vous bien en amont auprès de chaque prestataire pour savoir s'il y a des spécificités par rapport aux éléments à emmener avec vous le jour J.

Que faut-il savoir sur l’activité en elle-même ?

Quelles sont les consignes de sécurité

Le canyoning n’est pas un sport dangereux dans la mesure où il est encadré par un ou plusieurs guides professionnels diplômés d'État qui connaissent parfaitement le circuit. Il est donc important d’écouter et de bien respecter leurs consignes. Ils pourraient notamment vous demander de toujours bien avoir vos équipements enfilés sur vous, ou de ne pas vous éloigner du reste du groupe en vous aventurant tout.e seul.e.

Les différents obstacles

En raison du milieu dans lequel se déroule l’activité, il est possible de rencontrer une multitude d’obstacles durant sa progression. Il pourrait s’agir de grottes, ravins étroits, torrents, vasques, cascades, etc. Et si vous avez le vertige ou un autre problème avec l’un de ces obstacles, n’hésitez pas à en parler à votre guide. Il pourra vous faire contourner l’obstacle, ces derniers ne sont pas toujours obligatoires à franchir et des solutions adaptées existent.

Les différents moyens de franchir les obstacles

Il existe différents moyens de franchir les obstacles rencontrés au cours de votre descente :

  • Les sauts sont l’une des manières de franchir les cascades de canyons souvent escarpées. Cependant le saut reste souvent facultatif.
  • Le toboggan consiste à se laisser glisser sur l’eau en position allongée sur le dos. Il est important de ne pas chercher à se freiner avec les mains, bras ou pieds, au risque de se faire mal en tapant les rochers sur les côtés.
  • La descente en rappel consiste à tenir une corde en dessous du descendeur avec les deux mains et de la laisser glisser entre les mains, et descendre doucement sans lâcher cette corde.
  • La marche peut se faire le long d’une rivière ou sur des rochers, parfois glissants. Il faudra donc évoluer prudemment.
  • Il est fort probable que vous rencontriez des vasques, des points d’eau parfois profonds où il sera nécessaire de nager pour continuer votre progression.

Les prérequis pour profiter à fond !

Faut-il savoir nager ?

Pas de panique, même si une partie de l’activité se fait en milieu aquatique, et que l’idéal serait de savoir nager, ce n’est pas toujours une nécessité pour les canyons les plus accessibles (niveau 1). Nous rappelons qu’il s'agit de parcours étudiés et adaptés à votre niveau pour évoluer en sécurité avec un encadrement professionnel. Cependant le minimum demandé serait de savoir progresser dans l’eau d’un point à un autre sans trop de difficulté.

Avoir une assez bonne condition physique

Le canyoning est un sport complet et assez intense, il sollicite tous les muscles du corps. L’escalade, la nage ou même la marche puisent dans vos ressources physiques. Ne vous inquiétez pas pour autant, vous pourrez profiter de quelques pauses pour vous remettre d'aplomb. Ainsi certains parcours, par leur durée, demandent une endurance suffisante afin de pouvoir profiter du canyon jusqu’au bout, et en toute sécurité.

Avoir le sens de l'équilibre

Il n’est par rare de croiser des obstacles dans ces environnements tels que des passages glissants, des points en hauteurs ou encore des sentiers escarpés. Votre agilité et votre sens de l'équilibre pourraient ainsi être mis à contribution. Cependant il existe des canyons plus simples qui ne nécessitent pas d'expérience au préalable dans la discipline et qui vous permettront de réaliser l'initiation parfaite !

Les derniers articles

Vous recherchez une activité alliant accessibilité, dépense physique, convivialité et découverte du milieu naturel ? Ne cherchez pas plus loin, une sortie en canoë-kayak répondra à tous ces critères. A vos pagaies, Achille vous dit tout pour profiter au mieux de votre sortie Canoë-Kayak ! En savoir plus
Vous souhaitez découvrir et explorer de magnifiques environnements et milieux naturels transformés au fil des siècles par les éléments ? Et tout cela de manière originale, divertissante et intense ? La discipline sportive combinant parfaitement ces deux aspects est sans aucun doute le canyoning. En lisant cet article vous saurez tout ce qu’il y a à découvrir ... En savoir plus
Envie de pratiquer une activité de plein air pleine d’adrénaline tout en admirant la France vue du ciel ? Avez-vous déjà pensé à effectuer un baptême de l’air en ULM ? Découvrez nos conseils pour profiter pleinement de votre baptême de l’air et en toute sécurité. Cet article vous apportera des précisions et des recommandations ... En savoir plus